• Barbara Grozdanov

Mon animal est une éponge


Voici une phrase que j'entends régulièrement dans ma pratique. Comme si l'animal prenait sur lui tous les maux du monde pour nous alléger la vie!

De mon expérience, je ne penses pas que les animaux prennent nos maux pour nous permettre de mieux aller, mais ils sont tributaires comme nous tous des théories de résonance vibratoire. Une émotion à une fréquence et une amplitude vibratoire. Une lésion tissulaire...pareil.

Un corps soumis toujours à la même fréquence, va se mettre à vibrer pareil car la dissonance n'est pas agréable.

Les animaux sauvages vivent dans un monde où les émotions ne sont pas perverses. Or, nos animaux domestiques ou de compagnie, sont tributaires de nos émois humains, plutôt pervertis et incohérents. Ils vibrent de manière si forte et avec insistance, que nos compagnons n'ont pas d'autre choix que de s'y coller pour que ça soit "plus agréable".


Mais pourquoi se sont les animaux qui s'adaptent à notre vibration et non le contraire?

Une réponse peut être donnée si l'on considère que l'humain élève des animaux. Élever ne veut pas juste dire "faire de l'élevage à des fins de reproduction!". Élever veut aussi dire les aider à s'élever spirituellement.

L'animal domestique ou de compagnie aspirerait à nous ressembler donc dans un but d'atteindre un état vibratoire et un état de connaissance et conscience qu'il ne peut connaître qu'en présence de l'humain.

De nos jours, si l'on considère ce qui précède, l'humanité est loin du compte mais il y a une réelle prise de conscience qui a commencé à émerger et qui commence à laisser les animaux s'exprimer par leur essence, nous donnant des clefs pour avancer.

Nous n'aimons pas voir nos animaux souffrir, alors essayons de faire notre maximum pour rayonner une belle vibration, une belle énergie, même si cela nous coûte parfois d'aller creuser certains de nos retranchements, ça en vaut la peine autant pour l'un que pour l'autre!

21 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout